Haïku

15042016-揮毫b-2.jpg

Éclipse de lune -

je regrette

ce haïku qui m’échappe

Kimura Toshio

 

« C’est à voix haute - Comme un chant - que le Haïku se lit »

Frémissements de lune - une invitation à découvrir l’univers du Haïku dans une forme inédite, où la musique révèle et prolonge l’étincelle poétique.

Le Haïku, c’est l’art de la concision à l’extrême, la fulgurance poétique en un seul souffle : ouvrir les sens et l’esprit avec un minimum de mots et nous faire ressentir ce qui est ineffable autour de nous. Le haïku ne décrit pas une situation, mais cherche à transcrire une perception non-verbale du monde. Il en est de même avec la musique. C’est ce que le Quatuor Bedrich a voulu nous montrer en mariant ces deux arts. S’y ajoute le Sho-do - la voie de la calligraphie - une autre façon d’atteindre l’indicible…

Trois arts, trois chemins qui s’entrecroisent pour nous mener en un seul lieu : les vergers de la beauté.

IMG_3871.jpeg
IMG_3906.jpg

Haïkus de: Bashô, Buson, Issa, Shiki, Ryôkan, Santoka...
Musiques de: Haydn, Ravel, Debussy, Satie, Bartok, Kurtag, Webern, ...